Recherche sur l’affaissement

20 octobre au 5 novembre 2018 — L'Abri, Genève
Recherche sur l’affaissement, vue de résidence

L’affaissement est le terme que j’emploie pour définir le point de bascule où un individu cesse de se battre pour ses idées et commence à agir pour préserver ses privilèges.

J’ai invité une quarantaine des personnes, choisies à l’avance, à mener des entretiens filmés sous terre, entre des murs de béton d’un mètre cinquante d’épaisseur, dans la luxueuse salle aménagée de l’Abri à Genève : à côté du monde, à l’abri. Le but de ces entretiens était d’approfondir l’hypothèse de l’affaissement avec différent.e.s interlocuteurs.trices (tester sa pertinence, tenter d’améliorer sa définition), mais aussi de mener des expériences sur la forme même des entretiens. Ceux-ci s’inscrivaient dans un contexte scénographié (aménagement d’une forêt, de dortoirs perchés, interventions musicales) et habité (nourriture cuisinée sur place, présence d’animaux), pour explorer comment le contexte pouvait déterminer la discussion (l’espace était équipé d’une vingtaine de micros et d’une dizaine de caméras).